Historique

Depuis 2001, sous l’impulsion de l’École supérieure d’art (devenue École
européenne supérieure d’art de Bretagne – site de Lorient en 2011), de
nombreux événements se sont déroulés à Lorient autour de la scène
graphique contemporaine, parmi lesquels l’exposition Willem en 2001, les
rétrospectives consacrées aux Cahiers dessinés en 2004 ou aux Éditions
Cornélius en 2007. À ce titre, la liste des dessinateurs de premier plan
présentés est déjà longue : Robert Crumb, Philip Guston, Gus Bofa, Dupuy
et Berberian, Loustal, Emmanuel Pierre, Frédéric Pajak, Sempé, Anna
Sommer, Nadja, Koechlin…

Afin de prolonger ce cycle d’expositions et d’encourager de nouvelles
initiatives autour d’une forme d’expression positionnée au carrefour
de l’art contemporain, de la bande dessinée, de l’illustration et du
graphisme, la Ville de Lorient a souhaité les rassembler dans le cadre
d’une manifestation biennale : les Itinéraires Graphiques, regroupant les
travaux d’artistes confirmés et de jeunes créateurs.

En 2010, la direction artistique avait été confiée à la galerie Arts factory.
Elle réunissait 50 artistes dans 5 lieux d’expositions, enrichie d’un festival
« off », les Itinéraires Bis.

En 2012, Pierre Collin, artiste et enseignant à l’EESAB – site de Lorient, a
pris en main la direction artistique et réuni à nouveau une cinquantaine
d’artistes, cette fois autour de Roland Topor.

En 2014, le dessinateur Muzo a pris les rênes de l’événement pour une
programmation autour de ses amis artistes dessinateurs de graphzines,
affichistes, peintres, photographes…

En 2016, les Itinéraires ont mis le cap sur la Belgique en s’associant au
Centre de la gravure et de l’image imprimée de La Louvière. Catherine
de Braekeleer et son équipe ont proposé pour tous les lieux participants,
des expositions rétrospectives des dix dernières années de l’institution,
permettant de déployer un large panorama des collections du Centre.

En 2018, c’est Frédéric Malette, ancien étudiant de l’EESAB – Lorient,
devenu artiste-plasticien, représenté par la galerie Putman à Paris, qui a
relevé le défi de la direction artistique. Près de 20 artistes ont répondu à
son invitation, et pour la première fois dans l’histoire des Itinéraires, une
création in situ en extérieur a pu voir le jour, autour d’un sous-marin !

Les Archives